Audit SEO : pratique en 6 étapes

Audit SEO

L’optimisation des moteurs de recherche est importante pour une stratégie de marketing numérique réussie. 96 % des spécialistes du marketing utilisent le référencement pour fournir un contenu informatif et éducatif. La réalisation d’un audit SEO approfondi est un point de départ essentiel pour tout spécialiste du marketing numérique. En effet, cela permet d’analyser vos efforts actuels en matière de référencement et d’adopter des mesures immédiates en fonction des informations. Voici quelques étapes à prendre en compte pour réaliser un audit SEO efficace.

1. Le parcours horizontal du site

Tout audit de référencement efficace commence par une exploration complète du site. Cela permet d’évaluer la situation actuelle et d’identifier les problèmes que le site web pourrait rencontrer. Cela permettra de déterminer si le site présente des erreurs de page sous la forme de liens brisés, de titres de page et de contenu dupliqué.

2. La vérification de la vitesse du site

La vitesse du site est l’un des facteurs qui interviennent dans le classement des moteurs de recherche. Un site rapide favorise une expérience positive de l’utilisateur. Un test de vitesse vous permettra de déterminer quels éléments de votre site web constituent des obstacles du point de vue du référencement.

3. L’évaluation de l’architecture du site

Un autre facteur qui permettra d’améliorer le référencement est de s’assurer qu’il possède une structure solide. Plus l’architecture est bonne, plus l’expérience de l’utilisateur est bonne. Elle concerne les visiteurs du site et les robots qui le parcourent pour déterminer son classement dans les moteurs de recherche. C’est pourquoi il est essentiel de disposer d’une structure claire, logique et organisée qui se reflète dans un plan de site complet et précis.

4. La vérification du contenu

Le contenu est un facteur fondamental qui influencera fortement l’efficacité de votre site. Google est partisan d’un contenu unique, régulièrement mis à jour et adapté aux besoins et aux préférences d’un chercheur. L’utilisation d’un outil d’optimisation des pages aidera à comprendre le classement de vos pages web pour des mots clés particuliers.

La longueur du contenu est un autre élément à prendre en compte. En théorie, fournir entre 300 et 500 mots par page devrait satisfaire suffisamment les robots des moteurs de recherche.

5. L’inspection des balises

Une fois le site web organisé avec une structure complète et solide, la prochaine étape devrait être de lui donner un label. Cela peut se faire en utilisant une variété de tags qui représenteront le site web et ses composants clés aux yeux des moteurs de recherche.

6. L’examen des liens entrants

L’expérience de l’utilisateur est essentielle, mais les liens restent le facteur de classement le plus important de l’algorithme. Sans les bons liens pointant vers vos pages web, vous risquez de ne pas pouvoir améliorer votre référencement local et vos performances de recherche (par exemple, le trafic et le classement).

Les étapes ci-dessus sont destinées à aider les équipes de marketing internes à résoudre les problèmes et à élaborer un plan d’attaque efficace. Elles s’appliquent lorsqu’il s’agit de réaliser votre propre audit SEO et de déterminer où vous excellez et où vous devez travailler.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *